01.06 et 02.06 – intégrale des trios de Beethoven par le trio à cordes Anpapié

Intégrale des Trios de Beethoven en deux concerts

Par le Trio à cordes Anpapié

Un trio à corde somptueux, d’une rare qualité : Alice Piérot (violon), Fanny Paccoud (Alto), Eléna Andreyev (violoncelle). Elles joueront ces deux programmes par cœur :

• Samedi 1er juin à 19h : Trios 1, 2 et 3 (Opus 9)

• Dimanche 2 juin à 16h30 : trio Opus 3 ;  sérénade pour trio à cordes (Opus 8).

Entrée gratuite (libre participation : plateau à la sortie). Pour soutenir nos activités musicales vous pouvez : • fréquenter nos concerts • en parler à des amis • adhérer à notre association • nous aider pour l’organisation et la réalisation de nos concerts (et stage) en rejoignant le comité actif de notre association. Pour ces deux dernières possibilités : contact

À ne pas manquer !

Les Amis de l’Orgue retrouveront avec plaisir ce trio à corde somptueux à Saessolsheim : Alice Piérot (violon), Fanny Paccoud (Alto), Eléna Andreyev (violoncelle) forment un trio d’un niveau et d’une qualité rares. Elles joueront comme à leur habitude leur programme par cœur.

En 1792, Beethoven, alors âgé de vingt et un ans, quitta Bonn pour Vienne, où il arriva à la mi-novembre. Là, s’étant arrangé pour étudier avec Joseph Haydn,  il commença ses cours sur-le-champ, comme le révèlent ses règlements au compositeur aîné. Ces leçons officielles se poursuivirent jusqu’au départ de Haydn pour l’Angleterre, en janvier 1794, mais cet enseignement n’entendit apparemment jamais aider Beethoven dans ses nouvelles compositions, les seuls fruits dont nous disposons étant des améliorations apportées, sous une direction critique, à un certain nombre des œuvres antérieures (Bonn) du jeune compositeur. Quant aux études ultérieures de Beethoven auprès d’Albrechtsberger, lequel semble avoir remplacé de façon semi-officielle Haydn durant ses séjours à l’étranger, dans les années 1795, et peut-être de Salieri, elles ne portèrent manifestement pas sur la musique de chambre.

Beethoven semble avoir composé ses premières œuvres importantes pour trio à cordes assez indépendamment de ses maîtres — probablement pour s’auto-instruire dans ce qui était alors considéré comme un moyen d’expression musical riche et exigeant.

Accès : Saessolsheim se trouve à 25 km au Nord-Ouest de Strasbourg (à 2 km de Landersheim, Adidas)

Il existe un bus Strasbourg – Saessolsheim et des possibilités de co-voiturage

Télécharger le pdf du programme de ce concert.

Deux vidéos d’anpapié : 

Ludwig van Beethoven Serenade op. 8 Adagio :

Ludwig van Beethoven trio op.9 N° 3, Scherzo :

 

LE TRIO ANPAPIÉ :

Le nom est tout simplement l’association des premières syllabes des noms des trois musiciennes…

Elles évoluent séparément ou ensemble au sein d’ensembles de musique baroque réputés, comme le Concert Spirituel, les English Baroque Soloists, Pygmalion, les Ambassadeurs,  les Arts Florissants…Fortes d’expériences musicales différentes autant que croisées Alice Piérot, Fanny Paccoud et Elena Andreyev mettent à l’œuvre, dans le travail du trio à cordes, certaines de leurs plus chères préoccupations d’interprètes. Tissé subtil des individus, de leurs frontières, de leur capacité d’échange, le trio à cordes implique de chacun une présence entière; accord de trois sons, couleurs primaires de l’harmonie, c’est un précipité de musique.

Le trio à cordes est loin d’avoir un répertoire aussi fourni que celui du quatuor, il a cependant inspiré, depuis le début de la période classique, plus d’une œuvre extraordinaire. Schoenberg ne disait-il pas que le Trio KV.563 de Mozart était son meilleur quatuor à cordes ?

Fondé en 2002, le Trio anpapié, par choix esthétique et souci d’authenticité, joue sur des cordes en boyaux et tente d’accorder instruments et archets avec pertinence.

Le commerce avec les compositeurs, morts ou vifs, la confrontation avec l’œuvre, dans son moment d’écriture comme sous les regards successifs qui l’ont menée jusqu’au XXIe siècle, l’apprentissage et le jouer par cœur des partitions, sont autant de sentiers qu’emprunte anpapié pour concerter.