11.03 – Conférence musicale, B. Aubertin

Saessolsheim11mars2012BernardAubertin

Bernard Aubertin à Saessolsheim

Conférence musicale par Bernard Aubertin : L’orgue, imitation de la nature, via le Nombre d’Or
Dimanche 11 mars à 16h30
Dans le domaine de l’orgue, certains organiers ont une personnalité évidente : on reconnait leurs instruments au premier coup d’œil, aux premiers sons. Bernard Aubertin fait partie des facteurs dont on peut dire cela. Ses dessins sont d’un rare niveau de maîtrise et d’originalité. Il se sert de techniques séculaires : figures géométriques simples, certaines proportions remarquables, dont le Nombre d’Or. Celui-ci existe dans la nature, dans les plantes, le corps humain… Bernard Aubertin expliquera ses propriétés, abordera les liens entre la création artistique et ce qui nous entoure. Il parlera de l’utilisation du Nombre d’Or dans ses orgues. Francis Jacob assurera sur l’orgue construit par Bernard Aubertin à l’église de Saessolsheim (1995), la partie musicale.
Plateau au profit des œuvres des Chevaliers Hospitaliers de St-Lazare, le plus vieil ordre chevaleresque de la Chrétienté selon Louis XIV, ordre dont A. Schweitzer était membre. Ordre actif en Afrique, au Liban, en Arménie…
Entrée gratuite

Pour devenir membre de l’association, aller sur la page adhésion.
Il existe un bus Strasbourg – Saessolsheim et des possibilités de co-voiturage 

Une réflexion au sujet de « 11.03 – Conférence musicale, B. Aubertin »

  1. L orgue des Terres St Ville est le 2e8me orgue qui a e9te9 installe9 e0 la Cathe9drale de Fort de France dans les anne9es 1920, pour rlpemacer le petit orgue Didier qui est actuellement au Morne Rouge qui n e9tait pas assez puissant pour la cathe9drale.Mais il a du eatre construit en me9tropole avant cette date. Jel ai entendu jouer quand il fonctionnait dans ma jeunesse . C est un orgue symphonique avec des sonorite9s de basse tre8s puissantes et profondes , c est normal s agissant d unauthentique Cavaille9 Coll qui aurait du eatre classe9 historique, vu son anciennete9 et sa valeur artistique.Il faudrait sensibiliser le clerge9 de la paroisse pour qu il pre9serve l instrument de tout bricolage intempestif et aussi les services culturels de la pre9fecture pour demander son classement, e9galement de la Ville , du de9partement et de la re9gion pour monter un projet de restauration qui pourrait par la suite servir de base e0 un Conservatoire de musique municipal ou de9partemental avec une classe d orgue , des programmes de concert pe9riodiques , en plus du role liturgique

Laisser un commentaire